Le Blog

Le succès mondial de nos bières trappistes pourrait bien être menacé par un manque de main d’œuvre dans les années à venir. En effet, les moines vétérans ont de plus en plus de mal à trouver des jeunes initiés pour les remplacer. L’abbaye d’Orval est l’une des grandes victimes de cette crise : si elle recensait encore plus d’une trentaine de moines il y a 25 ans, ils ne sont plus que 12 à y produire de la bière aujourd’hui. C’est …

Read more